La Chasse et nos candidats

Communiqué de Mme LASSORT Christelle,

Monsieur le Président de la Fédération Départementale des Chasseurs des Landes,

J’ai lu avec beaucoup d’ intérêt le courrier que vous avez adressé à tous les candidats aux élections législatives. Comme vous, j’attache moi aussi une grande importance aux relations que je me dois
d’ entretenir avec tous les représentants de la société civile.

Vous attendez de tous les candidats, franchise, conviction et transparence dans les réponses aux 3 questions concernant les préoccupations de votre fédération. Eh bien, grâce à vous j’ai pu avoir une réflexion sur un sujet, la chasse, qui ne m’était pas familier et qui a provoqué chez moi une vision autre que des aprioris initiaux.

J’ai conscience qu’il me faudra, si je suis élue, pouvoir échanger et travailler avec vous, les chasseurs, gardiens de traditions rurales par excellence.

Après échange avec mon suppléant Monsieur Bernard CASTETS membre du bureau de l’ACCA d’Aurice, j’ai une opinion que je peux vous exposer en répondant à votre demande formulée en 3
questions.

Votre question N° 1 :
Soutiendrez-vous les propositions de loi visant à contraindre la pratique de la chasse, notamment la disparition des chasses traditionnelles dérogatoires (alouettes et palombes) et de la chasse à courre ?

Non, je ne soutiendrai pas toutes propositions de lois, visant à contraindre la pratique de la chasse, notamment la disparition des chasses traditionnelles dérogatoires (alouettes et palombes) et de la chasse à courre. Ces deux formes de chasse sont trop représentatives de certaines régions de France pour les laisser les remettre en question, par exemple la chasse à la palombe dans
notre département.

Votre question N° 2 :
Porterez-vous les propositions de la FDC40 visant à redistribuer la charge des dégâts de gibier en tout ou partie sur un nouveau système permettant au monde agricole de percevoir les compensations justes, mais de libérer les chasseurs de cette charge dont ils assument aujourd’hui la totalité ?

Oui. Les chasseurs et leurs ACCA dans ce département notamment ne peuvent pas continuer à assumer seuls la charge des dégâts provoqués par les gibiers au monde agricole. Une redistribution
de la totalité de cette charge est impérative.

Votre question N° 3 :
Enfin, si vous êtes élu(e), porterez-vous les valeurs de la ruralité auxquelles la chasse est très attachée, notamment au travers du bien vivre ensemble, et vous opposerez-vous aux restrictions de la pratique de la chasse (jour de non chasse, zone de non chasse, espèces chassables) et vous opposerez vous aux restrictions…?

Oui. Notre mouvement, “RÉSISTONS !”, est basé prioritairement sur les valeurs de la ruralité, d’une  »France authentique » comme le reprend mon affiche de campagne.
Oui, je m’opposerai aux restrictions de la pratique de la chasse, je ferai plutôt confiance aux chasseurs qui sont parmi les premiers impliqués dans une gestion éthique de la nature (détermination des espèces chassables, des zones à protéger, des jours de non chasse) et en proposant des solutions raisonnables.
Je vous propose une rencontre si vous le souhaitez afin d’échanger plus largement sur ces sujets.
Je vous prie d’agréer Monsieur, le Président de la Fédération Départementale des Chasseurs des
Landes, mes plus respectueuses salutations.

Christelle LASSORT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.